Sandales Grecques en Cuir ou Nu-Pieds du Mésolithique, plongez dans 10.000 ans d’Histoire.

Sandales de Jason - Pompei - blog Photyne

Et si nous partions ensemble à la découverte de l’origine des Sandales et tentions de répondre à la question : qui a inventé la Sandale? Quel fut son rôle? Avec l’histoire (expresse) des sandales, c’est l’histoire des pas de l’humanité à travers les Âges que nous découvrirons ensemble.

En résumé pour les plus pressé(e)s…

Quand la Sandale est-elle née? Difficile à dire mais la première sandale connue date de 10.000 ans (et non ce n’était pas une Havaianas!). Elle était en fibre de sauge (ça devait piquer un peu) et a été trouvée dans l’Oregon, aux États-Unis.

A quoi sert une sandale? De toute évidence, leur fonction était utilitaire (« un kilomètre à pied, ça use ça use 🎶… ») mais pas seulement : des Sandales en cuir Grecques, aux Caligae romaines en passant par les Geta japonaises, ce sont de véritables marqueurs sociaux et culturels.

Les sandales ont toujours été présentes dans notre quotidien. Mais connaissez-vous leur histoire ? De l’antiquité à nos jours, elles ont traversé les époques et les continents et se sont adaptées à toutes les civilisations et tous les climats.

Suivons ensemble les empreintes laissées par ces sandales, souvent en fibre, parfois en cuir, en cheminant des caves Mésolithiques aux sentiers escarpés de l’Acropole.

Les Origines de la Sandale

La sandale est sans conteste l’un des plus anciens modèles de chaussures existant. La plus vieille paire connue date de l’époque du Mésolithique puisqu’elle a 10 000 ans ! Il s’agit d’un exemplaire en armoise (sauge noire) tressée, retrouvé quasiment intact dans la Fort Rock Cave, une grotte de l’Oregon aux Etats-Unis ( photo ci-dessous ). Elles furent découvertes en 1938 par l’archéologue Luther Cressman.

Sandales vieilles de 10000 ans - Histoire de la Sandale - Photyne

Les plus anciennes sandales découvertes à ce jour.

Sandales en sauge de la grotte de Fort Rock Mésolithique. Oregon, USA © The Museum of Natural and Cultural History

Conçues à l’origine dans un but utilitaire : protéger les pieds de la rudesse du sol (et des bestioles!), les sandales sont devenues au cours des siècles des symboles de statut social et de prospérité. Chaque civilisation antique a développé ses propres variations : parfois une semelle dure et ferme faite de cuir, d’autre fois en paille et bois avec des lanières ou encore en corde.

Chez les Égyptiens, réputés pour avoir inventé les sandales telles qu’on les connait aujourd’hui, elles étaient destinées essentiellement aux membres de la famille royale et aux personnes haut-gradées. Il était interdit aux esclaves d’en porter. Les prêtres, quant à eux, ne pouvaient porter que des sandales faites de fibres végétales.

De magnifiques modèles datant d’environ 3 000 ans av. J.-C. ont été découverts dans le tombeau du Pharaon Tutankhamon.

Les plus simples étaient composés de lanières de fibre de papyrus cousues ensemble. Sûrement destinées à un usage quotidien, très probablement pour se protéger de la chaleur du sable.

Sandales en Papyrus de Toutankhamon - Photyne

Sandales de fibre de Papyrus – Tombeau de Toutankhamon

Photo (C) CULTNAT, Dist. RMN-Grand Palais / Ayman Khoury

Une autre paire de sandales richement décorées a également été trouvée dans la célèbre tombe. Cette paire unique est en cuir et est ornée de représentations humaines sur les semelles. Quatre figures symbolisent des voisins asiatiques et africains, probablement syriens et nubiens, ennemis traditionnels de l’Égypte. Les hommes, présentés comme des prisonniers, sont prostrés et les bras liés dans le dos. La métaphore est puissante puisqu’il s’agit du roi Toutânkhamon chaussant ses sandales et piétinant de façon allégorique ses ennemis.

sandales Pharaon Toutankhamon - Histoire de la Sandale - Photyne

Sandales en cuir – Tombeau de Toutankhamon

Photo (C) CULTNAT, Dist. RMN-Grand Palais / Ayman Khoury

Toutefois, les plus impressionnantes et les mieux conservées sont les sandales en or, découvertes sur les pieds même du Pharaon Tutankhamon, à l’intérieur de son sarcophage. Elles n’ont jamais été portées de son vivant mais ont été conçues comme des ornements royaux pour l’accompagner durant l’éternité dans l’au-delà.

Sandales en Or de Toutankhamon - Histoire de la Sandale - Photyne

Sandales et étuis de doigts de pieds en or- Tombeau de Toutankhamon

Mary Harrsch / CC BY-NC-SA 2.0

Les Sandales comme Symboles de Pouvoir

Depuis l’Egypte Antique, les chaussures sont un marqueur de puissance et de richesse et sont réservées à une élite.

Dans la Cité de Rome, seuls les citoyens romains pouvaient en porter. Les esclaves -même affranchis- devaient rester pieds nus. Les sandales constituent un attribut visible pour se distinguer de la populace et montrer son rang à tous.

D’ailleurs, l’expression « va-nu-pieds » (qui désigne un clochard, un vagabond) illustre à elle seule le fait que les chaussures sont des accessoires de luxe réservés à une catégorie privilégiée de la population : les miséreux ne peuvent pas s’en offrir.

sandales et chaussettes devant l'Acropole - Histoire de la sandale - Photyne

Sandales et Chaussettes

Une interprétation moderne des légionnaires romains.

La Diversité des Modèles à travers le Monde

Pourtant, les sandales se sont développées partout sur le globe : des Caligae romaines (sandales lacées faites de lanières de cuir et aux semelles garnies de clous, portées par les troupes de légionnaires) aux Geta japonaises (souvent composées d’un corps en bois et de lanières en tissu, parfois portées avec des tabi, chaussettes traditionnelles japonaises), en passant par les Paduka indiennes (constituées d’une semelle en bois, surélevée ou non, d’un talon en métal et équipées d’un bouton souvent sculpté qui se glisse entre les deux premiers orteils du pied afin de le maintenir chaussé.).

Les fonctionnelles Caligae Romaines

Les soldats romains les portaient en Hiver avec de grosses chaussettes de laine… ça ne vous rappelle personne ?

Sandale romaine Caligae - vue profil - Histoire de la Sandale - Photyne

Caligae en cuir et clous en fer. Ier siècle, provenant de Mayence.

Musée d’Archéologie Nationale et Domaine National de Saint-Germain-en-Laye.

Les Geta Japonaises

sandales japonaises Geta - Histoire de la Sandale - Photyne

Paire de Nimaiba geta (sandales de courtisanes). Paille, bois laqué et velours. Japon, fin du XIXe siècle.

© Peabody Essex Museum

Les Paduka Indiennes

En Inde, où les croyances religieuses interdisent l’utilisation de peaux de bovins, les sandales (ou Paduka) ont été pendant des siècles fabriquées en bois ou en métal. Elles sont maintenues sur le pied par un « bouton » spécial qui dépassait au-dessus et se plaçait entre le gros et le deuxième orteil.

Sandales indiennes Paduka - Histoire de la Sandale - Photyne

Paduka de mariage en argent et or plaqués sur âme de bois, vers 1800

© Victoria and Albert Museum, London

Sandales de Fakir - Inde - Histoire de la Sandale - Photyne

Paduka de fakir, Inde, entre 1871 et 1920 : confortables non?

Wellcome Collection gallery – CC-BY-4.0

Les Influences Mythologiques

Le mot sandale a des origines grecques et possiblement perses. En effet, il viendrait du grec « σανδάλιον », sandale, probablement tiré de « σανὶς », planchette. D’autres pensent qu’il se rattache au perse « sandal », soulier. Le mystère reste entier…

Mais quand on dit sandales, l’on pense immédiatement à Hermès, le messager des dieux, chaussé de ses sandales ailées (appelées Talaria).

sandales d'Hermès sculpture en marbre - Histoire de la sandale - Photyne

Détail de la sandale ailée d’Hermès ( le Dieu, pas le Maroquinier!).

Mark Cartwright CC BY-NC-SA 4.0 –

Archaeological Museum, Pavia, Italy

fun fact#1:

Parmi les sandales les plus célèbres de l’histoire se placent sans nul doute celles de Jason. Chassé du royaume de son père Aeson par son perfide oncle Pélias, c’est en revenant une fois adulte pour reprendre ce qui lui appartenait de droit, qu’il perdit une de ses sandales dans une rivière boueuse. N’ayant pas les moyens de s’en acheter une autre, il se présenta devant son oncle avec une seule sandale. A son grand étonnement, Pélias fut pris d’effroi quand il le vit. Quelques temps plus tôt, un voyant lui avait dit de se méfier du « monosandale ». Pour l’éloigner, Pélias lui promis le trône s’il ramenait la Toison d’or. La suite, vous la connaissez…

Les sandales sont indissociables de la mythologie grecque. Mais saviez-vous que dans la Grèce antique, il arrivait que l’on ne porte qu’une seule sandale ? Ce phénomène, appelé « monosandalisme », suggérait un déséquilibre, une instabilité et symbolisait par là-même une transition d’un état à un autre (puberté, mariage…) ou un rite de passage (comme l’accomplissement d’un acte héroïque).

Sandales de Jason - Pompei - blog Photyne

Détail des pieds de Jason. Ier siècle après J.C. Casa di Giasone, Pompéi

© Carlo Raso

Elles sont aussi indissociables du théâtre Grec. En effet, pour des raisons techniques (afin que les spectateurs, même éloignés, puissent les voir) et pour impressionner le public (en raison de l’exagération et de la grandeur qu’elles conféraient aux acteurs) Eschyle avait inventé pour servir ses tragédies des cothurnes (κόθορνος) : des sandales compactes, hautes (environ 10 cm) et épaisses qui n’avaient ni pied gauche ni pied droit et pouvaient donc s’adapter à n’importe quel pied. Les anciens grecs, amusés par leur forme (ni droite, ni gauche) finirent par qualifier de Cothurne celui qui changeait d’avis trop rapidement.

fun fact#2:

Il faudra attendre l’an 1310 pour que la première paire de chaussures avec un modèle distinct pour le pied droit et le pied gauche soit fabriquée.

Sandales Grecques antiques - Histoire de la Sandale - Photyne

Paire de sandales en cuir du IVe siècle avant J.-C. qui se trouvaient aux pieds d’un squelette féminin, dans l’ancien cimetière de Kerameikos

Musée Kerameikos, Athènes

Au fil des millénaires, les sandales se sont imposées comme une constante de notre garde-robe. De nombreuses matières ont été utilisées (liège, plastique, paille etc…) et d’innombrables modèles ont été conçus. Tongs, spartiates, gladiateurs, tropéziennes, méduses… toutes ont inspiré les créateurs de mode et toutes font le bonheur de nos petits petons l’été. Elles continuent à s’adapter à l’évolution des mœurs et des besoins humains, tout en restant un symbole vibrant de notre culture.

Pas de jaloux, chacun sa paire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *